Scooter : doit-on céder aux demandes de son ado ?

Articles récents

Contact

Une question ? Une suggestion ? Nous vous répondons.

Vous le savez, vous êtes vous-même passé par là, avec l’adolescence arrivent les envies d’émancipation et de liberté. Et, avec elles, les réclamations qui risquent fort de vous offrir de longues heures de réflexion… Oui, votre ado va vous demander un scooter et nous allons essayer avec cet article de vous aider à y voir un peu plus clair afin de prendre la meilleure des décisions. C’est-à-dire celle qui mettra tout le monde d’accord.

Le scooter, plébiscité par les jeunes

C’est le premier véhicule auquel ils pensent quand il est question de deux-roues motorisé. Le scooter a incontestablement les faveurs des 14-18 ans.

Un budget à calculer

Acheter un scooter 50 cm3, ce n’est pas loin de représenter un investissement. Il faut prendre en compte :

  • le permis am : nous allons l’évoquer de façon détaillée un peu plus bas, mais sachez qu’il est obligatoire, sans lui, pas de virée en scooter. Il coûte entre 190 et 250 euros. Vous pouvez, si vous le souhaitez, consulter les options pour passer le permis am chez Easy Monneret.
  • le prix du scooter en lui-même : neufs, la majorité des modèles se situe dans une fourchette de prix allant de 1.800 à 2.500 euros. On monte rarement au-delà de 3.000 et, entre nous soit dit, cela n’en vaut pas réellement la peine. Il est évidemment possible de faire le choix de l’occasion mais, comme pour une voiture, peut-être même plus que pour une voiture, il faut être hyper vigilant sur de très nombreux critères. Si l’occasion a votre préférence, privilégiez les vendeurs professionnels.
  • l’équipement de sécurité : au minimum un casque homologué et des gants robustes, cela représente 100 à 150 euros en fonction des modèles. Idéalement, il convient aussi de porter des vêtements ainsi que des chaussures adaptées à la conduite d’un deux-roues motorisé. N’oubliez pas d’investir non plus dans un antivol, entre 50 et 100 euros selon la qualité.

Le permis AM : obligatoire

Lui seul permettra à votre enfant âgé de plus de 14 de se déplacer au guidon d’un scooter. Il remplace le BSR et est délivré après un minimum de 8 heures de formation auprès d’un professionnel agréé. Pour pouvoir s’y inscrire, il faut être titulaire de l’ASSR1 (attestation scolaire de sécurité routière) et de l’ASSR2.

Au cours de ces 8 heures de formation, l’élève motocycliste abordera de la théorie, de la conduite hors circulation sur circuit fermé ainsi qu’une session en circulation. Un accent important est mis sur la sécurité : code de la route, risques, comportement, tout est passé en revue. Cet enseignement se clôture sur une dernière session dédiée à la sécurité routière, mais cette fois-ci en présence d’au moins un des parents.

Car il est important que vous, parents, échangiez beaucoup avec votre enfant sur le sujet. Vous pouvez tout à fait miser sur cette occasion pour le responsabiliser et lui offrir un peu plus de liberté. En général, les jeunes savent apprécier ces preuves de confiances qui leur sont accordées.

Et il n’y aura alors aucune raison que cela se passe autrement que très bien.

Partager :
Facebook
Twitter
LinkedIn